ACENORD : vers une association des chefs d’entreprise de tout le bassin de Bourg ?

Filet gris

 

Comme son nom l’indique, ACENORD rassemble depuis une quarantaine d’années les chefs d’entreprise de la zone industrielle CENORD sur Bourg et Viriat. Sur les quelque 130 entreprises recensées (pour 3300 emplois environ), une centaine adhère à l’association qui a notamment pour mission de faire remonter aux élus les préoccupations des patrons. Au cours de l’assemblée générale qui s’est tenue jeudi 3 mars à l’invitation de Michel Vigoureux dans les locaux de la Ste CODEP qu’il dirige, l’idée a germé d’élargir le cercle des zones industrielles associées. « Pourquoi ne pas se fondre dans un ensemble plus vaste qui concernerait largement le bassin économique de Bourg en intégrant par exemple la zone de La Neuve, de Cap Emeraude, de Norélan et de la Chambière ? » se sont demandés les chefs d’entreprise présents. Beaucoup plus nombreuses, les sociétés auraient incontestablement un poids plus important pour militer en faveur de leurs intérêts à défendre vis-à-vis des pouvoirs publics locaux… Et ce contact avec les élus locaux, les patrons y tiennent tant ils en mesurent depuis plusieurs années qu’ils les reçoivent régulièrement au cours de petits déjeuners notamment, l’efficacité. À suivre !

 

Pour l’heure, ACENORD continue d’accueillir les nouveaux patrons qui s’installent sur son territoire ou à proximité. Sandrine Daujat, patronne de « Crédit Management » (relances, formation, recouvrement, gestion du poste clients) et Bruno Canin patron de B.C COMsulting (conseil en développement commercial et achats…) sont ainsi venus se présenter et ont bien sûr intégré l’association.

 

Comme leurs collègues, ils suivront sûrement avec intérêt une réunion organisée le 7 avril prochain (18 h 30 au Hangar Café, rue Arago) au cours de laquelle une représentante du « service de santé au travail » (l’ancienne médecine du travail) viendra dialoguer avec eux sur un sujet éminemment sensible : les arrêts de travail. On sait combien ceux-ci perturbent la vie des entreprises et tout le monde a besoin de s’entendre pour gérer au mieux ces périodes délicates…

 

Au titre du rapport moral de cette assemblée générale, à noter la satisfaction des chefs d’entreprise qui notent pour la plupart une baisse sensible des cambriolages depuis que l’association et l’Agglo ont conduit des opérations de sécurisation en installant notamment des caméras de surveillance. Un bon point à l’actif d’ACENORD qui n’a pas ménagé sa peine pour obtenir que des moyens soient mis en œuvre.


ACENORD : vers une association des chefs d’entreprise de tout le bassin de Bourg ?